Blog

 

Rubriques

FermerInfos sur les courses

Derniers billets
- 17/09/2018 @ 11:30
Marathon de Berlin ...
- 11/12/2017 @ 06:15
Course nature de la vie. ...
- 24/05/2017 @ 19:13
MERCI JEAN CLAUDE ...
Derniers commentaires

Tous les billets

DébutPrécédent [ 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ] 4 pages suivantesSuivantFin

Les invités du mois d'août - par Hermes


En ce mois d'août, le premier invité jouant l'effet de surprise fut le silence grâce à une sono muette au semi-marathon de la forêt à Saint Hilaire de Riez. Le martèlement de l'asphalte et le souffle des coureurs a suffi à rendre le départ émotionnel selon le vœu du maestro de l'organisation Hilairoise : Christophe Moreau. En revanche pas de surprise à voir le vent s'inviter aux plages Fautaises, le bord de mer est un endroit où Éole, en maître des lieux, souffle à sa guise dans le sens qui lui plaît. Cette année cependant il fut fort et latéral réduisant à néant tout espoir de record. Certains coureurs aussi s'invitent par surprise. Malgré sa métamorphose en arpenteur des cimes, Mathias Jaulin (ABV) s'est invité sur les podiums de deux trails au niveau de la mer (2e à la Vilnière, 1er au 4 Gués). Un marocain spécialiste du double tour de piste (1'47''65) a même pris le soin de s'inviter en vainqueur au 10 km de la Sympathique de Vairé. C'est par ailleurs sur cette terre Vairéenne que l'invité le plus extraordinaire a fait son apparition. Il n'était pas surprise puisqu'il était d'honneur. Pas plus qu'il n'était coureur puisque ses jambes n'ont plus la fringance de son sourire. Le nom de la course dont il était le parrain est l'adjectif qui le qualifie le mieux. Son nom sonne comme celui d'une saison froide mais l’orthographe finale est celui de cette teinte aux mille nuances symbole du printemps. Avec ses 92, Claude Hivert (Racing Club Vendée) traverse le temps, s’activant constamment à tenter de l’améliorer. Ancien joueur de Water-polo, puis président, au début des années 70, du club de natation de Poissy, il découvre l'athlétisme grâce à une section venu grossir le club Pisciacais. La fée Course à pied transformera le nageur en coureur pour, au fil du temps, amplifier l’enchantement. Le « Père Claude », comme se plaît à l’appeler Dominique Chauvelier dont il a dirigé les premiers entraînements, a développé la sienne en côtoyant des Français illustres tels que : Séra Martin (recordman mondial du 1000 m en 1926 et du 800 en 1928), Raphaël Pujazon (champion d’Europe du 3000 m steeple), Alain Mimoun (Champion Olympique marathon 1956), Jacky Boxberger (champion d’Europe 1500 m indoor en 1972, marathon de Paris 1983), Chantal Langlacé (recordwoman marathon en 1974 et 1977). Tout en soulignant l'existence « exceptionnelle » du Sir Hivert, Yvon Allo, créateur de la Sympathique, rehausse le terme par : « C'est une chance de le connaître. » En parfait apôtre du mouvement perpétuel, Claude Hivert en a multiplié les adeptes. Gérard Férré, président du Racing Club Vendée et ami du personnage de Légende, témoigne : « Claude a la foi. Il croit dans ce qu’il fait. C’est un optimiste qui sait transmettre son enthousiasme ». Cette force de penser que le plus beau est à venir l’a transporté des pages rédigées du magazine courir (1977) à la création d’épreuves : Cross Ouest-France (1981), 20 km du Mans (1982), marathon des Olonnes (1988), relais convivial de ville à ville (Murat, Worthing)… Dirigeant infatigable : représentant national à l’European Veterans Athletic Association (1978), président du comité 72 (1980), responsable et formateur des officiels du 85 (1995), vice-président de la Confédération Nationale de la course à pied (2003) il est convaincu de la nécessité chantée par le parolier Philippe Clay : « Non ne mettez plus en quarantaine tous les hommes de quarante ans » pour fonder en 1977 le mouvement vétéran. Arrivé en Vendée en 1982, il est à la naissance de plusieurs épreuves et d'initiatives incitant à courir à pied. Si le poids des ans le courbe un peu plus chaque année, c'est cependant à chacun de se pencher au plus bas pour le saluer. Malgré ses pas plus lents et cherchant chaque jour un peu plus d'assurance, les coureurs sont de plus en plus nombreux à marcher dans les siens. Il a œuvré au développement de la course hors-stade car son travail de commercial ne lui permettait pas d'avoir toujours un stade à proximité. Sa volonté à faire reconnaître le mouvement vétéran l'a fait entrer dans la Légende de la course à pied. Pour toutes ces raisons il mérite reconnaissance et respect. Cela valait bien une invitation.
Publié le 25/08/2014 @ 18:37  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre?   Prévisualiser  Imprimer l'article

Semi de la forêt. - par Fab

Bonjour, Après la pluie de la nuit, c’est  sous un soleil généreux que s’est déroulé  le départ du semi et des 7 km de St Hilaire. Une fois le premier tour bouclé, et l’arrivée des participants au 7 km, le parcours était libre au semi-marathoniens pour les 14 km restant, toujours sous un soleil présent et un public encourageant. Enfin l’arrivée se dessine sur le stade de la forêt sous les acclamations du public. A l’année prochaine pour le semi et à dimanche prochain pour les foulées Riezaises.
Publié le 06/08/2014 @ 08:59  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre?   Prévisualiser  Imprimer l'article

Petits bonheurs et dernières foulées de juillet - par Hermes

Synonyme de farniente, et de bronzette, la seconde moitié juillet s'est écoulé sans laissé une totale impression d'inaction. Dès la course à la soupe de poisson à Notre Dame de Monts le 19, les avaleurs d'asphalte ont montré que buller n'était pas leur spécialité. Le juillettiste Matthieu Dudit-Gamant (ACLR) venu « s'oxygéner les neurones » réussi à adapter sa foulée du synthétique Laurentais au bitume Montois pour l'emporter en 32'09 devant Éric Hérault (CAP Saumur). Le chef de file de la performante délégation Saumuroise (2, 8, 13, 19) confiait que celle-ci avait été totalement désireuse de bénéficier de sa journée  : « Nous sommes venus en groupe mais pas seulement pour courir. On a bien profité de la plage. Sans doute que la baignade, le foot ou le trop plein de soleil ont pesé dans les jambes mais l'important est d'avoir pu concilier l'ensemble ». Accepter généreusement la vie n'est-ce pas là la clef du bonheur ? Chaque année ce sentiment est partagé par les coureurs qui, à une époque où les oracles les plus obscurs prédisent de plus en plus de monde à la soupe populaire, sont toujours plus nombreux à courir à la soupe de poisson. Le lendemain à Courdault, 217 arpenteurs de routes et chemins sillonnaient ceux de la Courdelaise. Cyrille Valin, plus habitué au gazon des terrains de football, marquait de son empreinte l'édition 2014 en 35'17 sur le 10 km. Les nostalgiques d'une ère durant laquelle on ne pouvait espérer s'imposer en quelque endroit sans afficher une moyenne inférieure à 18 km/h doivent en convenir : la multiplicité d'épreuves fait que la chance sourit au plus grand nombre et c'est certainement là l'essentiel. Néanmoins, vitesse et force vont se donner rendez-vous sur la grande fête du mois pour la ponctuer de performances. Le 23, sur l'anneau Yonnais du stade Jules Ladoumègue l'athlétisme donnait son spectacle pour la 26e année consécutive. « Le public est super » clamèrent à l'unisson les stars tels : Ladji Doucouré (110 m haies – 13''44), Benjamin Compaoré (Triple-saut – 17,06 m), Clarisse Moh (800 m – 2'02''63), Ben Bassaw (100 m – 10''37). Ce dernier analysait même sa prestation : « Je ne suis pas sorti assez vite des blocs. Il me faut améliorer mon départ ! » Par sa mise en action trop lente, le sprinter Angoumoisin a-t-il eu simplement envie de faire durer le plaisir ? Un état que n'a pas boudé le marcheur Yonnais Keny Guinaudeau (ACLR) en bouclant son 5000 m en 21'51''80 malgré un pré-retrait de la compétition : « Cela fait 4 semaines que je ne m'entraîne quasiment plus. Il y a eu mon BTS et maintenant il faut que je trouve du travail. Mais aujourd'hui même si c'était dur, je me suis concentré sur ma technique et c'est passé.» La piste a donné de la joie aux spectateurs et athlètes présents ce mercredi soir à la Roche sur Yon comme elle en avait procuré quelques jours avant à Axel Mutter (ACLR), champion de France Juniors du 10 km marche à Valence le 20, et à Romain Mornet (ACLR) le 12 à Vienne en Autriche en devenant vice-champion d'Europe du sport scolaire sur 1500 m en 4'07''36 lors des Jeux de la FISEC. Enfin, la doyenne des courses en ligne dans le département : le semi marathon de la Terre à la Mer né de l'esprit créatif d'Yvon Allo concluait juillet par son show. « Plus de 1100 participants (5 km, relais et semi) dont 675 sur le semi, c'est déjà une belle réussite, » s'enthousiasmait Dominique Vrignon actuel président de l'association gérant la course. L'homme en charge de l'organisation précisait également à propos du parcours modifié depuis 2 ans : «Il  offre plus de diversité naturelle. Ce n'est pas pour autant une course nature, l'épreuve reste toujours une course sur route ». Sur la ligne de départ placée près du complexe sportif de Longeville, le maire de la commune : Michel Bridonneau s'était montré préventif : « Il fait chaud. Maîtrisez vous ! » Dans un climat où Nietzsche aurait rappelé : « Il est plus facile de renoncer que de maîtriser » ; c'est d'une autre pensée Nietzschéenne que le roumain de l'ABV s'est inspiré : « Ce qui ne tue pas rend plus fort ! » Ainsi, de sa foulée solitaire Cristinel Irinia signe une victoire en 1 h 11'44 : « Je suis parti seul sans me soucier de mes adversaires. Vers le 12e un chien m'a sauté dessus et pour terminer j'ai du composer avec des crampes survenues au 15e kilomètre. » Celui qui s'était illustré le jour de la fête nationale à la Forestière clôture de belle manière le calendrier des courses hors-stade du 85 de ce juillet ensoleillé durant lequel beaucoup n'ont pas fait que
Publié le 27/07/2014 @ 17:33  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre?   Prévisualiser  Imprimer l'article

Le temps du début de juillet par un entraîneur d'un autre temps - par Hermes

D'une foulée mécanique, désordonnée, hargneuse ou flegmatique le coureur qui, en ce début de juillet en Vendée, a sillonné le département pour conjuguer courir à tous les temps et effectuer un périple de Saint-Laurent-sur-Sèvre à … Saint-Laurent-sur-Sèvre. Le 2 sur l'anneau synthétique Sèvrien, l'avaleur de bitume a pu, par beau temps améliorer le sien en se transformant en dévoreur de tartan durant le championnat départemental de 10 000 m. De sa foulée de déménageur Matthieu Dudit-Gamant (ACLR), converti à un entraînement raisonné, a laissé tout le monde dans son sillage : «Cet hiver je m'entraînais 25 heures par semaine. J'étais cuit. Maintenant je me disperse moins et je me prépare plus sérieusement. Ici j'ai couru en solo pour réaliser 31'52''17 mais les conditions étaient excellentes. » Dans son écrin paysager, disposant d'un beau temps, la piste Laurentaise a offert aux coureurs de 10000 ce qui se fait de mieux en dispositions climatiques. Maïté Billaud championne de Vendée des 25 tours en convenait : « Heureusement que le temps était très favorable car au début j'étais trop crispée et cela m'a provoqué une sensation de jambes lourdes vers le 6e km. Le fait d'avoir une température convenable j'ai pu en corrigeant mon attitude retrouver une respiration correct et terminer convenablement. Il me reste à présent à confirmer ce chrono de 37'39''92 sur la route. » Pourtant ce chrono, juge du temps notifiant impartialement la progression ou le déclin, a été mis au repos quand la course est devenue maritime le 5. « Courir contre la marée montante est une course exceptionnelle dans laquelle le plus fort est celui qui arrive à garder le plus longtemps sa foulée naturelle », confiait le lauréat 2014 des Foulées du Gois : Antoine de Wilde. Mais avant que celui qui, en d'autres temps, fut athlète de l'ACLR ne défie la marée, 1074 hommes et 564 femmes avaient bouclé le trajet « continent - Noirmoutier - continent » plaçant ainsi dans l'échelle des valeurs, à inscrire dans le temps, le record de participation au-delà des références chronométriques. Cependant ce même jour, par un temps maussade, la volonté de diminuer le temps en courant contre lui animait les acteurs principaux du meeting des Sables d'Olonne. Dans un premier temps, les dames tombèrent le meilleur du 1500 puis du 5000, alors que les messieurs venaient à bout de celui du 1500 en suivant le temps de métronome énoncé par Frédéric Le Corre (OVA) transformé en lièvre pour la circonstance : « On m'avait demandé d'emmener le peloton jusqu'à 1100 m sur des bases de 15'' aux 100 mètres », bilan 3'47''60. Le lendemain, sur le parcours accidenté composé d'allées sableuses et de dunes de l'enduro de la forêt à Saint-Hilaire-de-Riez, le peloton emmené par Mathias Jaulin (ABV) se souciait surtout de prendre son temps pour profiter des vues magnifiques sur la mer et les marais. À peine le temps d'arriver à la fête nationale, signalant que la première moitié de juillet à fait son temps, pour revenir à Saint Laurent et courir le parc de la Barbinière grâce à la Forestière qui fut en son temps (1987) le premier trail Vendéen. Une épreuve dont son penseur, le vénérable Sévrien : Joseph Ragueneau, toujours jeune malgré le temps, se souvient : « C'était pour faire connaître la région et permettre aux associations Saint-Laurentaise d'organiser une manifestation commune. On ne parlait pas de trail mais de cross long. » De ta foulée de rêve ou bien de besogneux, que ta motivation soit dans  le marche ou crève  ou pour en prendre plein les yeux, coureur de tous temps continue à sillonner le département. Pour la fin de juillet, le 85 t'invite à le courir avec le 10 km de la Soupe de Poissons à Notre Dame de Monts le 19, un autre 10 km avec la Courdelaise à Port de Courdault le 20, avant de terminer par le semi de la Terre à la Mer à Longeville sur Mer le 26. Le Temps, « image mobile de l'éternité immobile » selon Platon ; même si Brassens assurait qu'il : « ne fait rien à l'affaire », cours-le tout le temps ! Passe ton temps à le combattre du départ à l'arrivée ou bien prend-le pour te placer en dehors ! Comme tout coureur tu as cette faculté à remonter le temps tout en courant après. Ne le laisse pas filer ! Profites-en puisque les courses en Vendée sont là pour que tu prennes du bon temps.
Publié le 18/07/2014 @ 09:11  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre?   Prévisualiser  Imprimer l'article

La Forestière. - par Fab

Bonjour à tous,

conditions idéales et parcours très intéressant avec quelques difficultés ( marches, montées .... ) et public présent sur de nombreuses portions du circuit, qui font de cette course ( la forestière 14 km ) une course si réputée.

A samedi prochain pour la course de la soupe de poisson à notre dames de Monts.

Publié le 15/07/2014 @ 13:08  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre?   Prévisualiser  Imprimer l'article

Les foulées du gois. - par Fab

Bonjour, Quelle course magnifique du gois dans un cadre hors du commun et sans pluie pour la course homme, Et juste une bonne averse  pour l’arrivée de la course femme. Quelle chance d’avoir pu aussi apercevoir le concurrent népalais  de la course pro. Bonne préparation à tous et R.D.V. lundi prochain à St Laurent sur Sèvre pour la forestière.
Publié le 10/07/2014 @ 15:05  - 1 commentaire 1 commentaire - Voir? Ajouter le vôtre?   Prévisualiser  Imprimer l'article

ENDURO DE LA FORET - par NathSEGURA

Il fallait être vraiment courageux ce matin, pour sortir les maillots sur l'une des 2 courses de l'Enduro de la Forêt...

La bonne humeur des organisateurs et le fabuleux parcours à travers la forêt et les dunes nous ont vite fait oublier la pluie. 

Merci à toute l'équipe du Jogging Club St Hilaire de Riez et RV le 3 août prochain.

Publié le 06/07/2014 @ 22:09  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre?   Prévisualiser  Imprimer l'article

Courir pour Marie, rêves et espoir - par christophe

Grand trail du Limousin plus connu sous le nom des gendarmes et voleurs de temps à Ambazac.

Déplacement en famille avec un temps magnifique et beaucoup de monde.
Occasion pour moi de porter les couleurs de l'association pour laquelle Cindy (mon amie) et moi-même voulons nous impliquer.

Départ à 8h pour une course qu'il va falloir gérer surtout au niveau ravitos car la chaleur ne fera qu'augmenter tout au long de l'aventure.
Le drapeau est visible par tous et Cindy distribue les flyers à chaque point de ravitaillement. Les gens sont sensibles à la cause de Marie, rêves et espoir et aux encouragements de ma famille, se mêlent ceux de la foule.

Il faut aller au bout, parler de l'association, offrir du rêve à ces enfants qui se battent chaque jour contre la maladie.
Je finis les 58km en 6h50min32sec à une belle 43ème place. A ce moment là, il y a énormément de personnes présentes et je profite de la remise des récompense du 32km pour prendre la parole, je présente l'association et remercie tout le monde pour leurs encouragements.

J'ai annoncé que je suis à la recherche de mécènes pour financer mes kilomètres afin de permettre à un ou plusieurs enfants de réaliser leurs rêves accompagnés de leurs familles et j'espère trouver bientôt.

Je reprends l'entrainement avec en ligne de mire Millau en Octobre pour participer à l'Endurance trail avec une nouvelle fois le drapeau de l'association.

Christophe DAIN.
Publié le 19/06/2014 @ 09:30  - aucun commentaire aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre?   Prévisualiser  Imprimer l'article

LES CHAMPIONS DE VENDEE 2014 DE SEMI MARATHON - par vaire

yTRES BELLE ORGANISATION......1200 COUREURS SUR LE SEMI......500 COUREURS SUR LE 10KM.......

 

CHAMPIONNE DE VENDEE....MARYLINE MOREAU NVA EN 1H34 51

Championne de vendée V1....Valérie Quercron  ASV Luçon en 1H37 52

Championne de vendée V2....Elisabeth Gaveau Entente Sèvre en 2H02 38

Championne de vendée V3....Marieluce Potier Arrivé J C Sablais en1h55 02

 

CHAMPION DE VENDEE....JULIEN COUGNAUD AC LA ROCHE SUR YON EN 1H 13 42

Champion de vendée V1....Mickael Deschamps A B V Pouzauges en 1h 24 30

Champion de vendée V2....Philippe Rousseau N V A en 1H 30 43

Champion de vendée V3....Roger Godard A B V  en 1H 34 51

Publié le 08/06/2014 @ 20:03  - 1 commentaire 1 commentaire - Voir? Ajouter le vôtre?   Prévisualiser  Imprimer l'article

Merci à toute l'équipe du Trail du Jaunay - par NathSEGURA

Cette année encore, l'organisation était parfaite. Merci à tous.
Publié le 03/06/2014 @ 20:34  - 1 commentaire 1 commentaire - Voir? Ajouter le vôtre?   Prévisualiser  Imprimer l'article
DébutPrécédent [ 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ] 4 pages suivantesSuivantFin
Archives
08-2018 Septembre 2018 10-2018
L M M J V S D
          01 02
03 04 05 06 07 08 09
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
Billets des amis

^ Haut ^